Traitement hivernal

Avatar de l’utilisateur
Messages: 622
Inscrit le: Ven 02 03, 2012 - 4:24 pm
Localisation: Hainaut / St-Ghislain

Re: Traitement hivernal

Messagepar Gloups » Dim 13 01, 2019 - 12:06 am

Abeilles & Co 103 p.23 -> http://www.cari.be/medias/abcie_article ... hnique.pdf

Une étude assez complète sur AO et AF avec pas mal d'infos -> https://www.google.com/url?sa=t&source= ... ItTgjmkgX3
Dernière édition par Gargamiel le Dim 13 01, 2019 - 4:31 pm, édité 1 fois au total.
Raison: 1er lien corrigé
Vidéo du rucher et balances connectées, c'est par ici->
http://ruches.alwaysdata.net/

Messages: 43
Inscrit le: Sam 28 04, 2018 - 11:51 pm

Re: Traitement hivernal

Messagepar Fauxbourdon » Lun 14 01, 2019 - 1:38 pm

Effectivement:

un extrait;
En pratique, pour assurer un traitement correct, il faut utiliser
entre 1 et 3 g d’acide oxalique par ruche.
Vu que ce type de traitement est ineffi -
cace sur le couvain et qu’il tue les jeunes
abeilles dont la cuticule est encore trop
fragile....
http://www.cari.be/medias/abcie_article ... hnique.pdf

A cela s'ajoute les petits passages d'air qui avaient été propolisés pour étanchéifié le haut des ruches ?

Un cas interpellant:

https://www.apiculture-france.com/t2336 ... che#372112

ce n'est pas la première année que l'on peut lire des cas similaires.
Autre méthode d'hivernage,

-nourrissement important après récolte
-pas de stimulation d'automne
-forte isolation, lorsque l'on retire celle-ci, les couvres cadres reste carrément tièdes mème par grands froids.
Avec des périodes en l'asbence de chutes de varroa.

Sixième hiver sans traitements, les colonies ont la forme et la fin de l'hiver s'annonce seraing
e comparées à l'exemple ci plus haut.

Animateur - Modérateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 1056
Inscrit le: Mar 22 05, 2012 - 12:19 pm
Localisation: Liège

Re: Traitement hivernal

Messagepar Gargamiel » Mar 15 01, 2019 - 9:44 am

Fauxbourdon a écrit:Sixième hiver sans traitements, les colonies ont la forme et la fin de l'hiver s'annonce seraing

et pour isoler, tu utilises du Liège, c'est ça ? :D

Fauxbourdon a écrit:En pratique, pour assurer un traitement correct, il faut utiliser entre 1 et 3 g d’acide oxalique par ruche.
(...) A cela s'ajoute les petits passages d'air qui avaient été propolisés pour étanchéifié le haut des ruches ?


Pour info, l'article parle de traitement par sublimation d'acide oxalique. C'est un traitement par le bas, il n'y a pas d'ouverture de la ruche ni de dégouttement.

Pour revenir au "danger" de l'acide oxalique pour le consommateur, ça fait bien longtemps que le sujet a été traité ! 15 ans si je compte bien...
https://www.apiservices.biz/documents/a ... e_miel.pdf

En d’autres termes, il n’est pas nécessaire de fixer une limite maximale de résidus dans les produits apicoles pour l’acide oxalique. Les experts ont justifié cette prise de position de la façon suivante : d’une part, la teneur naturelle en acide oxalique dans le miel n’est augmentée – dans le cas où elle le serait - qu’imperceptiblement par des traitements appropriés et appliqués selon les consignes. D’autre part, l’ingestion quotidienne d’acide oxalique par le biais du miel est sans danger du point de vue toxicologique et nettement moins importante que la quantité ingérée par le biais d’autres denrées alimentaires.
Membre de la Fédération Royale Provinciale Liégeoise d'Apiculture
http://www.frpla.be

Messages: 32
Inscrit le: Mar 06 03, 2012 - 4:40 pm

Re: Traitement hivernal

Messagepar papymouche » Mar 15 01, 2019 - 4:09 pm

Bravo à "Fauxbourdon" pour sa réussite exceptionnelle qui lui permet de ne plus traiter ses colonies sans constater aucune perte.

Je lui suggère de relater en détail sa technique qui lui permet d'obtenir un tel résultat.

Ce serait si salutaire pour chacun.

Merci pour tout.

Messages: 43
Inscrit le: Sam 28 04, 2018 - 11:51 pm

Re: Traitement hivernal

Messagepar Fauxbourdon » Mar 15 01, 2019 - 8:12 pm

lol
...s'anonnce sereine... couF'erture plutot que du lièchhe. Hoho

Papymouche
Je n'ai pas dit ne plus avoir de perte tout comme aucun produit antivarroa ne garantis une efficacité totale.
De plus une colo ne peut dépasser l'age de la reine sans remérage.

Quand on entend des colonies traitées correctement qui sont perdues d'un coté et
lorsqu'on voit des colonies non traitées sur les chaines youtube qui se porte bien de l'autre;
çà fait remettre en question certainement pratiques académiques je vais dire ainsi.
https://www.youtube.com/user/mygracieme/videos

Puisqu'une colonie peut vivoter pendant plusieurs mois avant de mourrir.
En utilisant une traçabilité du style des 2 fiches techniques, en fait se sont des méthodes utilisées en industries alimentaires
mais adapté à une colonie d'abeilles.
celà me permettait de voir les erreurs commises en amont.
Ou d'anticipé la plupart des cas de figure.
Pour le moment à chaque fois qu'une colonies était perdue, on relisant en remontant la traçabilité,
je trouvai des erreurs potentiellement commises.

Apiculture assez classique sinon. Ce sont des point d'équilibre sur un an.
Les abeilles ne mentent pas l'homme bien.
Des grosses colonies hivernées ou l'on a prélevés toute l'année, il y a eu nourrissage et stimulation d'automne quelque part
qui dit couvain dit varroa si le printemps suivant est pourri les varroa en surnombres dut à la stimu peuvent
passer sur une grappe qui redevient aussi faible.

Par contre sans stimu la grappe est alors petite c'est vrai mais la forte isolation permet d'y palier en partie
avec un nombre de varroa revu la baisse vu que le couvain n'est pas stimulé à l'automne.

Pour ce qui est de la technique je vous joint une troisième fiche technique ici.
viewtopic.php?f=28&t=2189

Mais comme déjà dit attention à la paperasse.
Et ce n'est pas les woman in black qui me contrediront.
https://youtu.be/Z6lkfWfadiE?t=61

C'est des abeilles tout venant la sélection d'après les couleurs d'abeille n'est pas une priorité absolue.

Car si les ruches contenant des abeilles fortement défensive laissées tranquille ne piquent pas vu qu'il n'y a pas de visite pour le traitement hivernal,
il existe aussi des buckfast "douces" qui picotent direct à l'ouverture en plein hiver.
Ce serait balo quand même de se prendre des piqûres avant même que les abeilles n'aient eu le temps de vider leurs ampoule rectale lors du vol de propreté.

Cà m'est arrivé sur des ruches qui n'étaient pas les miennes, je dis non merci.

Quelle est votre conduite papymouche?

Messages: 32
Inscrit le: Mar 06 03, 2012 - 4:40 pm

Re: Traitement hivernal

Messagepar papymouche » Mer 16 01, 2019 - 6:02 pm

Bonjour à tous












Bonjour à tous,

J'ai lu deux phrases qui me font réagir comme suit:

1. Les abeilles ne mentent pas, les homme, oui. Je confirme. Surtout quand l'homme est apiculteur, chasseur, pêcheur………….

2.Sixième hiver sans traitements, les colonies ont la forme et la fin de l'hiver s'annonce seraing
e comparées à l'exemple ci plus haut.

Ici, je demande à voir.
Pas de pertes signifie 0%. Comme souvent avant les années 85.
Pour certains, aujourd'hui, pas de pertes signifie en réalité : pas de pertes significatives. Aujourd'hui, il est courant d'entendre je n'ai "que" 15/20% de pertes. Ca va!

Donc pas de pertes (0%) pendant 6 ans, sans traitement, c'est l'abeille VHS avant l'heure. Il faut communiquer avec Arista bee. Ils seront curieux de découvrir ce phénomène.

Pour conclure, je préfère en revenir à la phrase ci-dessus. C'est plus sage!

Messages: 43
Inscrit le: Sam 28 04, 2018 - 11:51 pm

Re: Traitement hivernal

Messagepar Fauxbourdon » Mer 16 01, 2019 - 6:37 pm

Arista etc... on voit quand même des abeilles grise, noire, ou orangée,
depuis les années et touts types confondus sont toujours présents non ?

Pas de traitements çà veut dire c'est pas de traitement.

Ou est-t-il écrit qu'il n'y avait aucunes pertes de colonies en 6 ans?

De plus il est pourtant bien dit ici:

Floraison du Perce-Neige/noisetier:
----------------------------
suivant les années, premières sorties des abeilles,

1) Fin Février:
-------------
- placer les colonies mortes à piller


Me semble relativement explicite.

viewtopic.php?f=28&t=2189

Vous m'avez demandez ma conduite je l'ai fournie, je vous demande la votre, la fournirez-vous ?

Comment préparez-vous votre hivernage point par point depuis la récolte d'été jusqu'au vol de propreté l'année suivante ?
Merci d'awans.

Animateur - Modérateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 1056
Inscrit le: Mar 22 05, 2012 - 12:19 pm
Localisation: Liège

Re: Traitement hivernal

Messagepar Gargamiel » Jeu 17 01, 2019 - 2:56 pm

Fauxbourdon a écrit:Arista etc... on voit quand même des abeilles grise, noire, ou orangée,
depuis les années et touts types confondus sont toujours présents non ?


Ben oui c'est normal, les apiculteurs travaillent en buckfast, carnica ou noire, tu crois que ce sont des abeilles locales dans le Condroz ? :D

Nombreux sont en buckfast (issues d'éleveurs danois, luxembourgeois...)
Perso je suis en carnica (issue d'éleveurs allemands) et le rucher est situé en région de Liège. J'en connais pas mal qui l'utilisent à Theux, Verviers, Cheratte, Eupen...
et puis il y a bien sûr l'abeille noire (Chimay), très utilisée par des apiculteurs de la région de Tilff, Esneux.

Et tu t'étonnes encore qu'on retrouve de tout dans ton coin ? :)

Fauxbourdon a écrit:1) Fin Février:
-------------
- placer les colonies mortes à piller

Me semble relativement explicite.


En effet, je l'avais lu et ça fait un peu froid dans le dos... Sans connaître avec certitude la cause des mortalités, tu penses que c'est une bonne idée de les placer à piller ? :shock:
Membre de la Fédération Royale Provinciale Liégeoise d'Apiculture
http://www.frpla.be

Messages: 32
Inscrit le: Mar 06 03, 2012 - 4:40 pm

Re: Traitement hivernal

Messagepar papymouche » Jeu 17 01, 2019 - 3:39 pm

[b]"Sixième hiver sans traitements, les colonies ont la forme et la fin de l'hiver s'annonce Seraing"
[/b]
Bonjour,

Mes réflexions précédentes étaient adressées au collègue qui a écrit cette phrase ci-dessus.
Je comprends que cet apiculteur :
1. ne traite plus depuis 6 ans
2. ses colonies sont en forme.

Ailleurs dans ce message, je lis
1) Fin Février:
-------------
- placer les colonies mortes à piller
s:


J'aimerais comprendre: est-ce le même apiculteur qui ne traite plus ses colonies ( en forme) depuis 6 ans, mais qui place ses colonies mortes à piller après l'hiver? Si c'est la cas, il y a quelque chose qui m'échappe.

En ce qui concerne ma méthode de lutte contre varroa, rien d'extraordinaire. Je pratique comme la majorité actuelle.
1.1ère semaine d'août: traitement acide formique longue durée. Diffuseur Nasserheide. (2x10jours sans interruption.)
2. En décembre: acide oxalique par dégouttement.

Autre chose: j'ai lu aussi que grâce à une isolation parfaite, on sentait la chaleur sur le couvre cadre. Si c'est le cas les colonies sont en élevage important. Rare en janvier. Chacun doit quand même savoir qu'en janvier, une colonie ne dégage qu'un minimum de chaleur au centre de la grappe. L'extérieur est relativement froid.


J' arrête ici la discussion à ce propos, mais j'invite les jeunes apiculteurs qui seraient tentés d'imiter ceux qui disent NE PAS TRAITER, à se méfier. Deux hivers consécutifs sans traitement, et c'est la mort assurée.

Ceci dit, je n'ai aucune envie de donner des leçons. Chacun fait son lit comme il se couche. S'il ne dort pas bien, c'est de sa faute.

Messages: 43
Inscrit le: Sam 28 04, 2018 - 11:51 pm

Re: Traitement hivernal

Messagepar Fauxbourdon » Jeu 17 01, 2019 - 8:38 pm

Gargamiel,
Disons que chacun y va de sa race favorite dans une province de Lièche que dis-je une plaque tournante multi
raciale apicole ou le brassage génétique est le plus élevé. Avec de-ci delà quelques points émergeants sur la carte des tentatives de consanguinité élevée. :D
Je ne m'étonne même plus de trouver de tout dans mes ruches. Même si j'essaie que cela tende vers la noire.
On peut y voir cela en positif, cela augmente la concurrence entre faux bourdons.
Je craignais aussi pour le risque de propagation de maladie mais au vu des ruchers bien suivis, d'autres abandonnés
et autres colonies sauvages. J'ai soigné mon hypocondrie apicole. :mrgreen:
Disons qu'il y a des pour et des contres suivant les cas de figures.
Une colonie dans un coin de cadres la tête dans les alvéoles n'ayant pas pu passer sur les cadres de réserves visiblement sains,
ou un gros tas d'abeilles en décomposition avec de bonnes réserves accessibles fait changer la donne c'est sur mais
elles font quand même du pillage dans les colonies environnantes, donc l'un dans l'autre ?

Papymouche,
c'est pour diminuer fortement la perte de chaleur ascensionnelle et les différences de température ainsi que la condensation
qui réapparaît très vite en regardant le plastique transparent qui obture le trou du couvre-cadres çà vient en quelques dizaines de secondes.
Si les colonies seraient en cours d'élevage, ce dont je doute pour le moment puisque
celà s'entendrai par la force du bruissement sur le coté de la paroi ainsi que la taille de la grappe d'après les vieux débris.
Lorsqu'il augmente, cela s'entend si l'ouie est encore suffissement fine.
J'ai d'abord écouté aveuglement les conseils des plus anciens puis fait
le tri entre les bons et les mauvais cotés avant de me faire ma propre idée de l'apiculture.
Il en ressortais entre autre le fait qu'ils faisaient principalement volontairement l'impasse d'explications sur la stimulation et le nourrissage,
Comme exemple on trouve notamment des chaines de vidéo youtube d'apiculteurs affirmant ne JAMAIS nourrir malgré que l'on voit bien en gros plan
des nourrisseurs couvre-cadres de grande capacité avec une couche de "moisi noir" dans le fond des bacs
lorsque ce n'est pas carrément des cuves de 1000L de sirop en arrière-plan vides en fin de saison
ou encore le fait de déformer les propos d'autrui de manière récurrente.

Désolé, je ne peux vous être plus explicite et espère que vous parviendrez à comprendre le sens de la phrase en gras que vous avez mise en évidence dans votre précédent message
bien que je pense qu'elle soit compréhensible pour la majorité de ceux qui l'ont lue.

Ceci dit je ne voudrai pas vous retenir mais pourriez-vous si vous le voulez bien juste répondre à ces deux petites questions?

1) Après votre récolte d'été en attente du vol de propreté, avez vous utilisé du sirop du commerce ou avez vous fait votre sirop "fait-maison" en vue d'un hivernage correct ?

et a défaut de l'avoir fait,

2) avez-vous déjà placé vos pain de candi? sinon vers qu'elle période compter les placer ?

PrécédentSuivant

Retour vers Maladies et traitements

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité